Conférence de presse Hebdomadaire 006

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue à la conférence de presse hebdomadaire de Marcel Champion.

 

Cette semaine, conférence de presse un peu exceptionnelle puisqu'elle sera quasiment entièrement consacrée aux jeux vidéo. Attendez.. non, oh, ne partez pas tous... Pffff, et voilà, ils se sont tous barrés. Je savais que c'était une mauvaise idée de parler de jeux vidéo... Qu'est ce qu'on fait ? On continue ou je raconte deux, trois trucs sur les nichons d'Anita Dark et de Madison Ivy ? Non, parce qu'avec ça au moins, je suis sûr de faire remonter l'audience surtout du coté de Ribérac... Non. Bon comme vous voulez. Alors c'est parti pour un article consacré à SkyDrift et Driver San Francisco, tous les deux sur X Box 360. Deux jeux bien sympas. Le premier est une sorte de course d'avions. On choisit son coucou et hop c'est parti. Le mode de jeu le plus cool est celui avec les bonus (missiles, boucliers, machins électriques...). C'est un Mario Kart en l'air. On peut se tirer dessus et s'en mettre plein la gueule. Bon, Dave the Geek n'a pas besoin de se faire tirer dessus pour exploser son avion aux quatre coins des circuits, il le fait très bien tout seul. L'explosion, chez lui c'est une seconde nature, demandez à sa cheville. Concernant Vinch la Tûte ,il est fortement conseillé de ne pas trop lui défoncer son avion, sinon c'est lui qui vous défonce la gueule et cette fois pas virtuellement si vous voyez ce que je veux dire. Du coup je reste avec mon stock de missiles jusqu'à la fin de chaque course, comme un con. Le gros avantage de SkyDrift c'est qu'il est gratuit. Non ? Mais si il est gratuit, puisqu'on y a joué chez Dave the Geek et que c'est lui qui a payé. L'autre point positif c'est qu'il a permis à notre hôte de sortir son costume des têtes brulées, chiné lors de la fête du mouton et de la sardine de Mensignac. Il a quand même vachement la classe avec le cuir de Papy Boyington sur le dos notre ami Dave the Geek. Bilan du test, très bon jeu, facile à prendre en main, de jolis graphismes, c'est un bon support pour passer une bonne journée, sauf si comme moi vous choisissez votre avion en dernier et qu'il ne vous reste qu'une poubelle qui ne tourne ni à droite ni à gauche, là c'est sûr c'est moins drôle...

Passons à Driver San Francisco. C'est certainement un très très bon jeu, mais on a eu un gros problème d'entrée et on n'a pas pu aller plus loin. Je vous explique. Je suis au volant de ma voiture dans les rues de San Francisco. Je me dis que puisque je suis dans le coin, je vais aller faire un tour du coté d'Oakland voir si les Raiders jouent. Je prends la 280 north quand tout à coup une espèce de tête de con me grille la priorité et m'emboutit l'avant gauche de ma bagnole. Je me gare sur le bord de la route pour faire le constat et là, le mec, ni une ni deux il met les gaz et il se barre. Moi j'attends comme un couillon que les flics se pointent, je vous rappelle que le train avant de ma caisse est mort. Les keufs se pointent direct, on dirait qu'ils me suivaient, et au lieu de partir à la poursuite du type, ils me passent les pinces et hop fin du jeu... Alors ok, les graphismes sont top, j'ai même reconnu la maison de la famille Tanner sur la 14eme pas très loin de LockerBridge, la prise en main est intuitive, mais le truc c'est que les types conduisent comme des porcs. J'ai même aperçu un gars prendre de l'élan (ou de l'orignal pour nos amis québécois) et sauter au dessus d'un camion de voitures, sans que les policiers ne lui disent quoique ce soit. Alors que moi, je me fais défoncer l'aile avant et c'est moi qui finis au trou. Je trouve que c'est un peu mal venu pour une simulation d'auto-école.

Résultats des courses : 85 avions détruits, 1 aile avant gauche de Chevrolet ruinée, 6 packs de bière Desperados tièdes engloutis, un oeil poché (ça c'est quand j'ai lâché mes missiles par hasard sur le zinc de Vinch la Tûte), 4 heures d'amusement entre potes. Nous vous conseillons vivement ces deux softs.

 

À part ça, les équipes de Marcel Champion travaillent sur un gros projet, mais nous ne pouvons rien vous montrer pour le moment, mais nous préparons aussi deux nouvelles toiles, une avec Chun Li pour l'expo jeux vidéo et l'autre avec Jenny Poussin et Kortney Kane.

 

 

Bonne semaine à toutes et à tous.

Commentaires

Pour ma part, je prefere que la conference parle des jeux meme si je n'y comprends rien.Parce que les "boobys"-dixit Celestine- ça finit par me rendre jalouse......